Session de validation du manuel de procédures de subvention des intrants et équipements agricoles productifs au Cameroun

Le 15 mai 2019, Dr. Jean-Marie NOIRAUD Fondateur de JMN Consultant SARL, chef de mission, agro-socio-économiste et M. Martial NKOULOU, expert agroéconomiste ont présenté un manuel de procédures pour la subvention des intrants et équipements agricoles productifs au Cameroun lors d’une session de validation présidé par SE. Gabriel MBAIROBE du MINADER.

Au cours de cette session, il était question de présenter le projet de subvention agricole et aussi le manuel de procédure issu du travail de conception par les deux consultants sus-cités.

Un manuel de procédures est un document qui, sous la forme d’instructions claires et précises contient l’ensemble des opérations à mener pour mener à bien un projet.

Le manuel de subvention des intrants et équipements agricoles s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale de soutien au développement de l’agriculture camerounaise visant à atteindre l’autosuffisance alimentaire nationale et l’amélioration de la balance commerciale par le développement d’une agriculture de seconde génération orientée sur le marché et compétitive.

Ce texte est un extrait est issu du manuel de procédures rédigé par Dr. Jean-Marie NOIRAUD Fondateur de JMN Consultant SARL et M. Martial NKOULOU sous la supervision de la DOPA (Direction des Organisations Professionnelles et de l’Appui aux Exploitations Agricoles) du MINADER (Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural) et du comité ad hoc nommé par SE Gabriel MBAIROBE.

 

Importance d’un manuel de procédures de subvention agricole

La subvention agricole

est un outil utilisé par l’Etat pour rechercher un (des) effet(s) levier(s) sur l’ensemble de l’économie nationale et sur la filière agricole et agroalimentaire en particulier. Cette subvention est vue comme un outil de développement ayant des impacts au niveau politique, stratégique, commercial, financier, alimentaire, social, environnemental, etc. Les points touchés par la recherche d’effets leviers sont notamment :

  • Appuyer et orienter le développement économique du secteur agricole ;
  • Réduire la dépendance à l’égard des importations agroalimentaires ;
  • Améliorer la balance nationale des paiements ;
  • Augmenter la production agricole nationale ;

Le défi à relever étant le passage à une production rurale intensive et industrielle, le Gouvernement entend promouvoir, dans le cadre de la Révolution Agricole voulue par le Chef de l’Etat, une agriculture dite de seconde génération par la mise en place d’un plan d’accroissement et modernisation du circuit de la production agricole. Le manuel de subvention agricole est donc un outil permettant de répondre aux besoins des objectifs spécifiques de la stratégie nationale (SDSR) du MINADER concernant l’amélioration de la productivité des filières et la modernisation des infrastructures du monde rural et des facteurs de production agricole.

 

Les subventions agricoles concernées

Ce manuel de procédures qui concerne exclusivement les procédures de subvention des intrants des équipements agricoles productifs notamment de Catégorie 1 (engrais, semences, produits phytosanitaires) : ce sont les subventions de masse, Catégorie 2 (équipements et machines agricoles) qui sont les subventions ciblées.

Le manuel des subventions agricoles s’adresse à toutes les catégories d’acteurs. Les bénéficiaires directes sont les agriculteurs et les organisations de producteurs. Le manuel des subventions agricoles s’adresse en particulier aux membres des commissions départementales et régionales d’analyse de demandes de subventions de catégorie 2. Le manuel concerne en premier lieu les subventions agricoles financées par le BIP du Cameroun. Toutefois, les programmes financés sur d’autres ressources sont tenus de s’aligner sur la même logique afin de préserver la cohérence de l’action publique.

 

Comment ça marche ?

Une interview avec Mme MEBANDE BATE Andrée Caroline, chef de la DOPA et membre du comité ad hoc de préparation de ce manuel nous souligne que le manuel concerne exclusivement les productions végétales. Mme MEBANDE précise également que le manuel de procédure ainsi rédigé vient répondre à un souci de traçabilité, d’équité, l’efficacité et d’efficience. Le choix est actuellement porté sur les filières minoritaires du Cameroun. Ces filières bénéficieront prioritairement des subventions. Elle soulève néanmoins quelques critères de sélection permettant de bénéficier d’une subvention. Il s’agit notamment :

  • Une demande de subvention qui doit être approuvée au niveau local dans les comités de sélection au niveau des arrondissements ;
  • Etre une organisation de producteurs, une société de coopérative ;
  • Le chef de poste agricole doit produire pour le délégué d’arrondissement, un diagnostic exploratoire d’exploitation, le but étant de s’assurer que le demandeur dispose véritablement d’une exploitation agricole.

 

Conclusion

Le manuel de subvention des intrants et équipements agricoles productifs couvre et propose une démarche innovante pour la Catégorie 1 et aussi pour la Catégorie 2, même si le principe de préparation des plans d’affaires avant de financer une entreprise est déjà acquis depuis quelques années au Cameroun.

fr French
X